2014 – Sommes-nous fous ?

AFF-RENCONTRES-2014

VIIèmes Rencontres annuelles
du 08 au 12 avril 2014
de 20h à 23h

Télécharger les intentions
Télécharger le programme complet
Télécharger le compte-rendu

Les captations se trouvent en bas de page.

Intentions

Des fois, je ne sais pas trop si on a
le droit de dire qu’un homme est fou
ou non. Des fois, je crois qu’il n’y a
personne de complètement fou et
personne de complètement sain tant
que la majorité n’a pas décidé dans
un sens ou dans l’autre. C’est pas
tant la façon dont un homme agit
que la façon dont la majorité le juge
quand il agit ainsi (…) M’est avis
qu’on ne pouvait faire de lui que ce
que la majorité des gens estimerait
être juste.
William Faulkner

Car les hommes ne diffèrent et même
n’existent que par leurs oeuvres
Claude Lévi-Strauss

 

Les six rencontres précédentes ont interrogé le thème de l’identité: toutes ont considéré un flottement, en théorie comme en pratique, en recherches savantes comme en essais cinématographiques. Que nous nous appréhendions comme voisins (2008) ou exilés (2009), sexués-genrés (2010) ou composés (2011), médiatisés (2012) et enfin frontaliers (2013), nos modes d’existence nous ont semblé mouvants. On dirait que nos identités sont d’autant plus fiables qu’elles se savent moins figées, d’autant plus sûres qu’elles se disent en questions.
Faire avec de tels paradoxes, entre différences et menaces, pourrait justifier une exploration continue : nous ne manquons pas de bien d’autres “identités” susceptibles d’interrogation (de la classe au statut, de la famille au métier…).
En 2014, nous visons une différence aussi déclarée qu’incertaine. Si le fou n’est pas moi mais l’autre, pourquoi ses innombrables noms qui nous semblent bons à tout propos ? Imbécile ou idiot, débile ou aliéné, zinzin ou simplet, possédé ou malade mental, crétin ou piqué, toqué, taré, chibré, fêlé, plomb pété, disjoncté, case manquante, barjot, chtarbé…
Inépuisable et complaisant index. Cacherait-il des doutes à peine inavoués ? Rappelons d’abord que nous visons toujours la naïveté d’un résultat : peut-on esquisser autre chose que le duel eux/nous, et dessiner le profil apaisé d’une différence aimable ? Rappelons ensuite que nous risquons de mettre des pieds très lourds dans un plat délicat, et déjà garni au moins deux fois : parce que l’histoire y repère une souffrance protéiforme que pratiques, théories, usages et habitudes ne cessent de “traiter” ; et parce que l’un au moins de ces traitements, le médical plus ou moins social, semble trouver chez nous un règne spécifique.
Disons donc enfin que nous cherchons films et intervenants susceptibles d’éclairer cette bizarre pluralité de “folies” rêvées comme douces mais aussi redoutées comme insupportables. Ici comme d’habitude, nous ferons avec les disponibilités que nous susciterons.

 

Teaser

 

 

Conférence de presse

 

 

Captations et post-teaser

Ouverture

 

Première soirée : 7ème Ciné-Rencontres Tapages.
Mardi 8 avril 19h30 : Souffrance d’enfants
Projection : Les enfants de la Rose Verte
de Bernard Richard (France, 2014)

Intervenants :
Bernard Garreau, neurologue, Fondation John Bost
Emmanuelle Guattari, écrivain, Paris
Anne Querrien, sociologue, Paris
Bernard Richard, réalisateur ,Paris
Marie-Odile Supligeau, éducatrice et psychanalyste

Captation : 80′

 

 

Deuxième soirée :
Mercredi 9 avril 20h00 : Institutions & expérimentations
Projections (Documentaires)
Un pas de côté, de Michel Charon & Anamaria Fernandes (France, 2010) 33′
Un monde sans fous de Philippe Borrel (France, 2009) 66′

Intervenants :
Philippe Borrel, réalisateur Paris
Anamaria Fernandes, danseuse professionnelle, Rennes
Roger Fleuret, psychiatre, Bergerac
Emmanuelle Guattari, écrivain, Paris
Nicolas Prignot, philosophe, Bruxelles
Anne Querrien, sociologue, Paris
Marie-Odile Supligeau, éducatrice et psychanalyste, Paris

Captation : 90′

 

 

Troisième soirée
Jeudi 10 avril 20h00 : Folies ordinaires
Projection (Documentaire)
Le plein pays, d’Antoine Boutet (France, 2009) 58′

Intervenants :
Philippe Borrel, réalisateur Paris
Anne Querrien, sociologue, Paris
Dominique Lombard-Toutant, psychologue, Paris
Marie-Odile Supligeau, éducatrice et psychanalyste, Paris

Captation : 75′

 

Quatrième soirée : Vendredi 11 avril 20h00 : Folies dangereuses
Projection (Documentaire)
Richard Durn, Autopsie d’un massacre d’Agnès Bert et Florence Assouline (France, 2008) 52′

Intervenants :
Agnès Bert, réalisateur Paris
Anne Querrien, sociologue, Paris
Marie-Jean Sauret, psychanalyste, Toulouse
Olivier Truc, journaliste, Oslo

Captation : 75′

 

Cinquième soirée : Samedi 12 avril 20h00 : Nous autres
Projection (Fiction)
Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des Plaines) d’Arnaud Desplechin (France, 2013) 116′

Intervenants :
Michel Lussault, géographe, Lyon
Philippe Nubukpo, psychiatre, Limoges
Amandine Vitra, psychologue-clinicienne, Bergerac-Bordeaux

Captation : 88′

 

Post-teasing